Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Modifications du Picasso JOUEF/HORNBY

19 Janvier 2009 Publié dans #Modifications sur le matériel roulant

Bien que le Picasso réédité par Jouef/Hornby ait été amélioré par rapport à la première version, il n'en demeure pas moins perfectible, et j'ai décidé de m'y attaquer.

Tout d'abord, la captation du courant traction! 1ère étape.
Hélas, trois fois hélas, le dernier né de la série ne prends toujours pas le courant par tous les essieux! Il en résulte donc un fonctionnement plutôt cahotique, notamment au franchissement des aiguilles. Bien que l'engin ait été remotorisé,  son fonctionnement pêche par l'absence ce capteurs de courant sur le bogie moteur et nous allons y remèdier.

Découper dans du clinquant assez fin une paire de lamelles de 35mm delong et 1,5mm de large, comme celles que vous voyez ci-dessous. les cintrer légèrement pour leur donner un peu de ressort. Ces lamelles doivent pouvoir s'inserrer librement contre les flancs du bogie moteur.



Y souder deux fils assez longs comme illustré sur la photo ci-dessous, pour pouvoir les connecter avec ceux provenant du bogie qui prend le courant à l'origine. Ne pas souder les fils au centre des lamelles ce qui aurait pour effet d'empêcher le remontage de l'enjoliveur du bogie.



Coller les lamelles en position avec un point de cyanolit, en prenant soin de les centrer sur le flanc du bogie. Remettre délicatement les essieux du bogie en place en prenant soin de glisser les lamelles derrière les roues.



Remettre maintenant en place l'habillage du bogie. Celui-ci doit rentrer sans forcer...



Il ne reste plus qu'à remettre le bogie en place sur le chassis de notre Picasso et souder les fils ajoutés avec ceux du bogie capteur de courant. Attention de ne pas inverser les fils ce qui aurait pour conséquense de provoquer un joli court-circuit.



Pas terrible le câblage d'origine... Il fera l'objet d'une prochaîne modification.
Voila cette petite transformation terminée. il ne reste plus qu'a essayer notre autorail et constater à quel point son fonctionnement est métamorphosé.

Dans quelques temps, nous nous attaquerons à son aspect général pour le rendre encore plus beau:
- Ajout des conduites d'air et cablots divers.
- Eclairage de la cabine et du poste de pilotage.
- Ajout de rideaux.
- Camouflage du moteur électrique beaucoup trop visible de l'extérieur.
- Digitalisation et adjonction de feux rouges fonctionnels.
- Patine.

A suivre...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article