Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Modification des prises de courant sur le locotracteur C61000 JOUEF/HORNBY.

5 Mars 2009 Publié dans #Modifications sur le matériel roulant

Si le superdétaillage de cet engin à été récemment décrit dans LOCO REVUE, la partie technique quand à elle à été totalement occultée, ce qui me donne l'occasion d'y revenir.



L'empattement électrique de ce sympathique locotracteur se réduisant aux deux essieux avant, il m'a semblé utile d'améliorer celui-ci, surtout pour ceux qui utilisent des appareils de voie dont les pointes de coeur sont isolées et présentent des zone où le captage du courant électrique est toujours plus ou moins aléatoire. De plus, sur ce type de matériel, cette opération reste très basique et à la portée de tout un chacun.

Le démontage de la caisse s'effectue par dessous en otant la grande vis bien visible, puis par dessus le chassis en dégageant délicatement les 4 clips situés sur la partie supérieure près des traverses de tamponnement.





Il nous faut maintenant confectionner des lamelles en métal cuivré assez fin, et d'une longueur de 45mm X 6mm, que nous ajusterons en place par pliage.



Leur mise en place ne présente pas de difficulté. Je conseille néanmoins de déposer la transmission pour traivailler plus aisément.

Un peu de colle cyanolit pour les maintenir bien en place...



Et un petit point de soudure afin d'assurer une bonne continuité électrique vers le moteur. A cet effet, vous pouvez utiliser un peu de pâte décapante Hampton, que l'on trouve dans tous les bons magasins de bricolage au rayon soudure. Celle-ci permet de bien diffuser l'étain fondu et limite ainsi le temps d'application du fer à souder pouvant toujours être néfaste aux pièces en plastique...



Voilà! l'opération est terminée. Il ne vous reste plus qu'à remonter le locotracteur pour constater à quel point son fonctionnement en est métamorphosé.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

totow 08/08/2009 10:13

pas mal le changement. A bientôt sur le blog trilingue de toto-train